Le Bourgeois Gentilhomme de Molière (mise en scène par C. Termis)

La pièce
Le Bourgeois gentilhomme, comédie-ballet en cinq actes, a été créé le 14 octobre 1670 par la troupe de Molière au château de Chambord devant la cour de Louis XIV. 

 L’intrigue

Dans cette pièce, Molière, auteur, metteur en scène et comédien, se moque d’un riche bourgeois, Monsieur Jourdain, qui, par amour pour une belle marquise, Dorimène, s’est mis en tête d’apprendre les « belles manières »et le mode de vie des nobles.

Il décide donc d’apprendre la musique, la danse, la philosophie, le maniement des armes, se fait confectionner un bel habit digne de ses nouvelle prétentions de gentilhomme. Tous ces beaux maîtres s’enrichissent à ses dépens en  profitant de sa naïveté, tout comme Dorante, un comte désargenté qui utilise l’argent et le logis de ce « bon bourgeois  ridicule » pour courtiser Dorimène, une jeune veuve, dont il est amoureux.

Face à monsieur Jourdain, sa femme, inquiète de ces folies et Nicole, sa servante, qui se moque de lui, tentent de le ramener à la raison pour sauver la maison de la ruine. Madame Jourdain désire le mariage de sa fille Lucille avec Cléonte mais Monsieur Jourdain refuse cette alliance, Cléonte n’étant pas gentilhomme.

Pour faire aboutir ce mariage, Covielle, valet de Cléonte, monte alors un stratagème pour duper M. Jourdain en travestissant son maître en fils du Grand Turc. Mais pour pouvoir donner la main de sa fille Lucille à ce noble Turc, M. Jourdain doit d’abord accéder à la plus haute noblesse de ce pays en  devenant « Mamamouchi ». Suivra la cérémonie turque organisée par les complices de Covielle. 

Cette comédie sous ses habits farcesques révèle des personnages au caractère impitoyable : des maîtres, âpres au gain, qui se disputent la place en mettant en avant, auprès de ce bourgeois, la supériorité de leur discipline ; un comte perfide qui manipule sans aucun scrupule, ce crédule monsieur Jourdain, et se sert de lui, de son argent, de sa maison.

Tout cela n’est possible que parce que Monsieur Jourdain, follement amoureux de Dorimène, veut ardemment s’affranchir de son rang. Son  « est-ce que les gens de qualité font cela ? » est la boussole qui guide tous ses agissements. Se conduisant en vrai despote domestique et rabaissant ses proches au rang de bêtes ou de simples exécutants de ses ordres, il fait montre à chaque instant, dans cette quête effrénée, d’un aveuglement qui frise la bêtise.

A la férocité de son comportement répond la férocité de la farce de la cérémonie des Turcs qui achève de faire de ce Monsieur Jourdain une dupe ridicule.

Marc André
Alain Aparisi
Jean-André Assié
Stéphanie Chevalier
Alexandre Demazoin
Antoinette Demay
Alexandre Jaxel
Karl Jorry
Laétitia Mérat
Philippe Mérat
Lou-Mary
Yann Péreck
Xavier Pignède
Charlotte Prudhomme                 

 

Cet article a 2 commentaires

  1. Elodie P

    A chaque fois, les représentations de la troupe sont supers! Les comédiens sont talentueux

  2. Camille B

    Pièce de très grande qualité pour des amateurs! Je recommande vivement cette petite escapade!

Laisser un commentaire