La chanson d'Albertine de (mise en scène par C Termis)

la chanson d'albertineNovembre 1918, quelques jours avant la fin des hostilités, dans la grande maison des Parnaut-Lagadère, on s’apprête à fêter le centenaire de la redoutable Joséphine, capitaine d’industrie démesurément enrichie par la guerre.

Mais les festivités vont être quelque peu ternies par l’irruption vengeresse d’un duo de prostituées retorses bien décidées à faire honorer ses dettes à Charles, héritier putatif de l’empire Parnault-Lagadère, et par la présence inquiétante d’un Wallon et d’un Suisse aux allures de conspirateurs amateurs.

Pauvres domestiques, pauvres cuisinières, qui subissent le joug de la presque centenaire, les caprices de Charles et les avances des conspirateurs ! Ah, Dieu, que la guerre est jolie !

Sébastien Weber
Après avoir brièvement étudié l’histoire à la Faculté de Reims, il entre au Musée de Saint-Antoine l’Abbaye et écrit pour lui une fiction sur la médecine au Moyen-Âge, Barthomé. S’ensuivent plusieurs travaux d’écriture, dont Danger Fumée, dans le cadre de l’opération Marne Pays d’histoires.
Depuis 2009, il participe aux créations du Diable à 4 pattes pour la menée des entretiens avec les habitants des communes — Nanteuil-la-Forêt, Germaine, Louvois, etc. — et pour l’écriture — notamment les Raisins de la révolte, Noces de craie, les ténébreuses machinations des orphelins Moutard, Machinerie, le petit caporal.

Agnès Acknin-Boyer
Jean-André Assié
Hélène Bachelet
Annie Berra
Stéphane Billot
Carole Crespin
Alexandre Demazoin
Lou-Mary
Christiane Menini
Philippe Mérat
Brigitte Robeyns
Christophe Santer
Jeanne Termis
Christian Termis

Laisser un commentaire