Scènes de chasse en Bavière de Martin Sperr (mise en scène de C Termis)

scenes de chasse en Baviere

Écrite en 1966, cette pièce, devenue film en 1969, dépasse le cadre d’une mise en accusation de l’homophobie pour mettre en scène la naissance du mal, du fascisme ordinaire : d’un côté “des braves gens” attachés à leurs biens et à leurs traditions, de l’autre, un garçon solitaire et différent. On voit comment ces gens quelconques, confits de préjugés, d’ignorance et d’intolérance, deviennent des bourreaux abjects rejetant tout ce qui n’est pas dans leur norme.

Ce portrait impitoyable d’un village fermé sur lui-même où refus de l’autre et xénophobie annulent toute intelligence, reste aujourd’hui encore terriblement d’actualité.

Dans un petit village de Bavière au sortir de la guerre, un jeune homme étranger au pays, Abram, parce qu’il est différent, est soupçonné par toute la population d’être homosexuel. Au début, ce sont quolibets et remarques perfides : on dit qu’il a fait de la prison parce que “c’en est une”.
Bientôt, ces commérages empoisonnent l’atmosphère. Sa mère, Barbara, installée dans le village depuis peu, veut l’en chasser pour, dit-elle, pouvoir enfin vivre.
Puis, ces commérages deviennent persécutions : on l’accuse d’avoir eu des rapports avec un jeune attardé mental du village, Rovo.
Face à la traque de cette meute, Abram veut fuir, mais il est déjà trop tard : Tonka, une jeune fille du village, qui attend un enfant, veut l’épouser. Le jeune homme perd la tête…
La persécution fait alors place à la haine. Commence la chasse à l’homme.

 

 

 

Martin SperrAuteur dramatique et comédien allemand. Fils d’un couple d’enseignants, il naît le 14 Septembre 1944 à Steinberg en Bavière. En 1961, il achève une école de commerce et commence à prendre des cours d’art dramatique à Munich. Il débute ensuite sur les planches au Theater 44 de Munich en 1962 puis joue au théâtre municipal de Brême en 1965-1966. Il écrit alors Scènes de chasse en Bavière, pièce qui fait sensation et dans laquelle il interprète le rôle de Rovo. Dans le film réalisé en 1968 par Peter Fleischmann, film qui remportera plusieurs prix dont la Berlinade, il jouera Abram. En 1966, il traduit Edward Bond. En 1967, il est engagé au théâtre de Munich où il travaille comme écrivain et acteur.
Après Scènes de chasse en Bavière, il écrit deux autres pièces qui feront partie de sa trilogie bavaroise. Récits de Landshut (1967) met en scène la lutte entre deux entrepreneurs concurrents, puis avec Liberté à Munich (1971), il écrit une satire contemporaine sur la spéculation foncière et la destruction de logements.
En 1971, en collaboration avec Reinhard Hauff, il écrit le scénario d’un téléfilm, Le voleur Mathias Kneissl, l’histoire d’un rebelle social.
En 1972, victime d’une hémorragie cérébrale à la suite d’un accident, il est plongé dans un long coma. Cela entraînera une perte de mémoire et de motivation et des crises d’épilepsie.
En 1974, il revient à la Schauspielhaus de Bochum, pour la première allemande de Brendan Behan de Borstal Boy. Suivront des apparitions dans de petits théâtres privés de Munich, en particulier en 1976, pour la lecture de ses poèmes absurdes et en 1978, pour sa pièce Adele Spitzeder au Studio du Théâtre national de Munich.
Marié à l’actrice Katja Barwell, il est père d’une fille.
Le 6 avril 2002, il s’éteint à Landshut, en Bavière, à l’âge de cinquante-sept ans.

Martin Sperr a participé au renouveau du théâtre populaire allemand, en particulier avec sa trilogie bavaroise. En restant dans le milieu traditionnel du Volksstück, en privilégiant les intrigues simples, en conservant ses personnages et son dialecte, en n’hésitant pas à manier des expressions grossières dans un univers teinté de manichéisme, Martin Sperr, à l’instar de Rainer Werner Fassbinder et Franz Xaver Kroetz, veut mettre au jour dans la société allemande d’aujourd’hui les mécanismes d’oppression et d’exclusion du “fascisme ordinaire”.

Marc André
Alain Aparisi
Hélène Bachelet
Anna Botella
Clémentine Conégéro
Alexandre Demazoin
Chantal Desaintquentin
David Gherson
Lou-Mary
Viviane Lucas
François-Xavier Maillart
Laétitia Mérat
Philippe Mérat
Alice Mocquery
Eve Pélerins
Christophe Santer
Laurent Signora

Laisser un commentaire